Don Juan aux Enfers

Dans sa lettre à Paul Verlaine du 17 août 1875, Germain Nouveau écrit :

« Don Juan aux Enfers ne veut rien dire – qu’aux Enfers ! Est-ce bête ! »

Les éditions établies par P.-O. Walzer et M. Pakenham établissent un rapprochement avec « Don Juan aux enfers » de Baudelaire.

Deux mois après cette lettre, Nouveau fait référence au poème « Don Juan pipé » de Verlaine. Dans ce poème, figurent les deux vers :

« Don Juan qui fut grand Seigneur en ce monde
Est aux enfers ainsi qu’un pauvre immonde » [nous soulignons]

Référence à Baudelaire uniquement ou allusion directe à un poème envoyé par son correspondant ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s